LA JUSTICE FACE A L’ALERTE

Sixtine Dano

« Ah mais que s’est-il permis ce traître,
Ah, quel infâme vulgarisateur d’informations volées
Que l’on savait pourtant tous sans oser vous en parler.
Tout ce raffut pour quoi ? Le voilà qui se pavane tel un héros
Alors que nous étions confortablement assis
Sur le cynisme de notre cécité volontaire.
Mais qu’on le pende haut et court à son sifflet !
Qu’on l’accuse et qu’on l’accable
Sous le poids de cette vérité qu’il a osé nous révéler !
Trouvons donc ses tares, la moindre méchanceté
Qu’il eut commise et créons la diversion :
Traître à la patrie va ! Ignare, fou, délinquant même !
Le tribunal saura ensuite faire de lui la marionnette
Dont nous avons besoin pour rétablir le voile de contrôle
Sous lequel nous vous tenions jusque-là !
Il deviendra déséquilibré, et la balance s’ajustera,
Elle contre-balancera les vérités sous le sceau de quelques mensonges.
Ah mais faîte-le donc taire ! Rendons-lui en pages les faits qu’il a divulgués !
Imprimons une forêt à l’image de celle qu’il souhaitait protéger !
Ce n’est qu’ainsi que justice sera faite, sans quoi un autre pourrait se permettre
De reproduire la manœuvre. Imaginez donc le marasme qui se produirait
Si tout le monde énonçait à voix haute ce que nous faisons tout bas… »

Texte écrit par Johan Szerman

Licence CC BY-NC-ND 4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s