TOUJOURS PLUS

Willis François (Gloumon)

À Plaudren, dans le Morbihan, l’extension d’un poulailler doit permettre de porter sa capacité de 106 200 à 178 000 volailles. Le projet suscite le rejet de la Confédération paysanne du Morbihan et des habitants: un collectif s’est formé pour dénoncer l’agrandissement de cette ferme usine. Une telle concentration d’animaux ne produit que des conséquences négatives : souffrance animale, dégradation de la qualité des sols, de l’air, de l’eau, impact sanitaire global… L’industrialisation du vivant est incompatible avec la transition écologique et doit être arrêtée. De nouveaux modes de production et de consommation sont possibles.

En savoir + sur cette lutte

Licence : CC BY-NC-ND 4.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s